L’impression 3D : le nouveau constructeur de demain ?

Publié le : 07 octobre 20214 mins de lecture

En matière de construction, la technique avec une imprimante 3D peut se révéler être envisagée comme étant l’objectif de demain. Aujourd’hui, beaucoup de constructeurs prévoient de réaliser ce type de projet. Cette procédure était utilisée pour la création de petits objets. Grâce aux prouesses technologiques, il est désormais possible de programmer la construction de bâtiments ou autres édifices depuis une imprimante 3D.

L’impression 3D dans la construction : quelle est la technique ?

Pour ce qui est de la construction, la technologie de l’imprimante 3D passe par l’utilisation d’un logiciel spécifique. Les travaux sont guidés par un robot automatisé. Lors d’une opération par exemple, le robot peut réaliser la pose de béton. Même si la procédure paraît simple, une parfaite maîtrise du système d’impression en 3d est requise pour éviter les erreurs. En effet, il faut faire attention à plusieurs points. Le béton par exemple ne doit durcir qu’une fois que le matériau est à l’extérieur de la machine. Une mesure du temps entre la pose de la première et de la deuxième couche de béton est nécessaire pour assurer l’emprise sur la paroi.

La construction en 3D : en quoi est-ce innovant ?

Il faut savoir que la technique via une imprimante 3D est une toute nouvelle technicité. En France, c’est deux ou trois acteurs réfléchissent sur ce type de projet. Ils se composent de bureaux d’études particuliers où des ouvriers experts et des architectes travaillent. Ils se penchent surtout sur les possibilités d’obtention d’assurances afin de pouvoir accomplir leurs projets.

Sachez aussi qu’un édifice réalisé avec une imprimante 3D est écologique. Il utilise peu de matériaux comparés à une construction classique.

Aperçu sur l’isolation et le prix

Pour ce qui est de l’isolation, une méthode mécanisée peut être une solution pour ce type de construction. L’intérieur des murs peut être vide sur ce genre bâtiment. Il peut donc facilement se remplir de matériaux isolants comme la ouate de cellulose. L’opération se fait donc à la main, ce qui peut être une option économique.

Concernant le prix, une réduction peut être espérée sur le coût des matériaux pour cette catégorie de projet. Une production plus rapide est également envisageable comparée à une édification classique. Les espoirs sont en plus optimisés par l’évaluation des travaux déjà réalisés. Alors que le projet n’est aujourd’hui qu’à ses débuts, une petite hausse de prix de seulement 40 % a été constatée par rapport à l’élaboration d’autres techniques. 

Plan du site